Journée Internationale de la jeune fille: LA SBEE POUR PLUS DE FEMMES DANS LE DOMAINE DE L’ELECTRICITE

drh jijf

drh jijf.jpg 2drh jijf.jpg 2.jpg 3

La Communauté Internationale a célébré le Jeudi 11 Octobre dernier la journée internationale de la jeune fille. La Société Béninoise d’Energie Electrique n’est pas restée en marge de l’évènement, elle l’a célébré aux côtés des jeunes filles du Collège Notre Dame des Apôtres de Gbégamey. C’est à travers une sensibilisation de ces jeunes élèves aux métiers de l’électricité.

 

Les femmes sont de plus en plus rares dans le secteur de l’électricité. Pour preuve, la Société Béninoise d’Energie Electrique a lancé récemment un test de recrutement pour mettre en place le dispatching national. Mais au terme de ce projet, pas une seule femme n’a été identifiée. Toutes choses qui font réfléchir et qui ont alors poussé la Direction Générale de la Société à travers la Direction des Ressources Humaines à prendre la décision de sensibiliser les couches à la base. C’est la raison qui justifie l’organisation de cette sensibilisation avec les jeunes filles du Collège Notre Dame des Apôtres de Gbégamey à Cotonou. « Notre objectif c’est de voir émerger d’ici 20ans, plus de femmes dans les métiers de l’électricité » déclare Edwige ADOHINZIN HOUNTONDJI, Directrice des Ressources Humaines de la SBEE.

Au cours de la séance, Abel OUEHA, ingénieur électricien en service à la Direction des Etudes et du développement de la Direction Générale de la SBEE a expliqué aux jeunes élèves ce que c’est que l’électricité et les matières scientifiques à maîtriser, pour embrasser cette carrière. Des femmes électriciennes de la SBEE, quatre au total, ont donné leur témoignage. Ce fut des partages émouvants. On retient entres autres qu’il n’y a pas de chômage dans le domaine de l’électricité quand on est une femme. Par ailleurs, elles se sentent fières d’exercer un métier jadis réservé aux hommes. Elles arrivent aussi à allier vie professionnelle et familiale car ce sont pour la plupart des femmes au foyer. Toutefois tout métier a des avantages et des risques. Il suffit tout simplement selon elles, de respecter les normes. Leur présentation a ouvert la voie à de nombreuses questions de la part des élèves.

Des préoccupations auxquelles ont répondu le représentant du Directeur général de la SBEE à la séance en la personne du Secrétaire Général. Faïkou YAYA brièvement présenté la SBEE avant de rappeler aux jeunes filles que l’énergie est vitale pour chaque béninois. Il a par ailleurs expliqué que l’énergie consommée au Bénin est achetée au Nigéria et au Ghana. Toutefois, pour permettre au Bénin d’acquérir son autonomie énergétique, le Gouvernement du Président Patrice TALON a lancé il y a un an la construction d’une centrale thermique ; la première du genre dont les travaux devraient s’achever d’ici le premier semestre de l’année 2019.  Faïkou YAYA a enfin invité les jeunes filles à davantage se documenter dans les domaines de l’électricité afin d’y faire carrière. Il a donné l’exemple d’une femme ingénieure électricienne qui fut Directrice Générale de la SBEE et qui est actuellement le maire de Ouidah, Célestine ADJANOHOUN.

Rappelons que cette sensibilisation a été organisée par la SBEE avec l’appui du MCA Bénin II qui appuie la société en matière de promotion du genre et de l’inclusion sociale.